Professionnels du BTP : comment faire des économies sur un chantier ?

Professionnels du BTP

Devant la crise économique entrainée par la pandémie, les entreprises du BTP se sont retrouvées dans une sorte d’impasse. Si certains ont fini par jeter l’éponge, d’autres ont tout mis en œuvre pour faire baisser leurs dépenses et continuer à proposer leurs services. Dans cet article, vous trouverez des conseils pour réaliser des économies.

La location de machines de BTP

Le meilleur moyen pour faire des économies est de commencer par envisager la location d’engins de chantier plutôt que l’achat. Plusieurs sites, comme Newloc, vous permettent de louer du matériel à un prix très attractif. Cette solution est idéale pour réduire vos charges surtout si vous n’arrivez pas à anticiper l’avenir du secteur de la construction. Autrement dit, vous n’aurez pas à investir dans des appareils coûteux sans savoir si vous aurez l’occasion de les rentabiliser. De plus, les machines dont vous aurez besoin occasionnellement vous seront accessibles à moindre coût. En revanche, cette option n’est pas la plus adaptée aux entreprises du BTP qui souhaitent acquérir des équipements utilisés régulièrement. Ils finiraient par dépenser des sommes considérables. Dans ce cas, ces professionnels devraient se tourner vers l’alternative suivante : l’achat d’occasion.

Préférer les machines d’occasion aux appareils neufs

Nous ne vous apprenons rien en vous disant que le neuf coûte plus cher que l’ancien. Et le matériel de travaux publics n’échappe pas à la règle. Pour optimiser votre budget, nous vous recommandons alors les appareils d’occasion. Sachez que les plateformes spécialisées dans ce type de produits envahissent la toile. Vous pouvez donc faire de bonnes affaires en dénichant des appareils de seconde main en très bon état de fonctionnement. Vous devez toutefois bien vérifier la réputation du vendeur pour éviter les pannes qui pourraient survenir au bout de quelques semaines d’utilisation.

Ces plateformes permettent aux professionnels qui désirent vendre leur matériel de trouver des acheteurs. Que vous ayez besoin d’une pelle à chenilles, d’un bulldozer, de chargeuses ou de chariots télescopiques, il vous suffit d’indiquer l’objet de votre recherche. Plusieurs suggestions vous seront faites parmi lesquelles vous pouvez sélectionner celles qui correspondent à vos besoins mais aussi à votre budget. Ces sites proposent différentes fonctionnalités comme le filtrage des suggestions. Nous vous conseillons d’affiner votre recherche en indiquant votre géolocalisation et votre capacité budgétaire. Cela vous fera gagner du temps et vous permettra de vous concentrer sur l’essentiel.

La mutualisation du matériel

Vous cherchez une solution pour réduire les dépenses de votre entreprise et poursuivre votre activité malgré les difficultés économiques ? Pensez alors à la mutualisation des engins et des équipements de construction. Il s’agit de procéder à un échange entre différentes entreprises du BTP. Chacune d’entre elle soumet les machines de travaux publics non utilisées à la location. Le prix préalablement fixé est nettement plus faible que dans le cadre d’une location conventionnelle. Cette solution est surtout prisée par les PME et TPE. Si cette configuration assure une économie d’argent considérable, elle n’en demeure pas moins une solution éco-responsable. De plus, elle vous permet de développer votre réseau professionnel en tissant des liens avec des entreprises de votre secteur d’activité.

Repenser ses achats

En dehors des gros engins, les entreprises du BTP peuvent diminuer leurs dépenses en organisant leurs achats. La gestion des stocks est une initiative d’une efficacité incontestable pour réaliser un suivi exhaustif conduisant vers une meilleure négociation des prix. Les erreurs qui se glissent sur les bons de commande et les factures conduisent vers des pertes non négligeables. Et c’est ici que les vérifications automatiques prennent tout leur sens. Vous évitez ainsi les doublons inutiles et la consommation excessive de matières premières.

A la fin du chantier, le chef du chantier doit comparer le budget alloué au projet de construction et le prix véridique des équipements et produits. Ce rapprochement est essentiel pour réaliser des devis exhaustifs. Le stock restant peut ensuite être reconduit vers le fournisseur ou revendu. Pour obtenir des prix réduit, la négociation est le maitre mot. Ainsi, si vous possédez une trésorerie suffisante, pensez à négocier des rabais pour les paiements avant échéance : une solution qui profite surtout aux entrepreneurs qui perçoivent un acompte.

Améliorer la communication

Les entreprises du BTP doivent elles aussi repenser leur communication. Cette démarche leur évite d’investir des sommes considérables dans les travaux sans véritable retour. Il convient alors de bien définir votre clientèle et de cibler des prospects de manière précise. Privilégiez les affichages sur vitrine et sur véhicules : une approche marketing low-cost mais efficace !

Conseils pour bien choisir son couvreur à Bruxelles
Comment devenir entrepreneur de toiture à Liège ?